4ème saison : 2007/2008

Une troupe, puis deux, puis trois… L’association a bien grandit depuis 2004 ! L’organisation est alors repensée. La  troupe originelle est rebaptisée « Premier Acte », la seconde « Deuxième Acte », et la petite dernière dédiée à la prévention « Entracte ».  Pour la nouvelle saison, « Premier Acte » revient à un projet plus léger avec une comédie policière, « Crimes et Ricanements », signée Ghislaine Bizot et Louis Dubois, tandis que « Deuxième Acte » planche sur  « Ali Baba », le célèbre conte des Mille et Une Nuits.  En 2008, Andromède devient membre de la Fédération Nationale des Compagnies de Théâtre et d’Animation (FNCTA) permettant d’offrir une licence à ses comédiens.

« Crimes et Ricanements » offre à la troupe « Premier Acte » une atmosphère plus intimiste dans un décor unique. Une comédie sortie de nulle part, où la bonne humeur règne du début à la fin. De la scène d'intro, lorsque Kimmy se perd dans la forêt et trouve refuge dans un vieux manoir peu accueillant, à la scène finale où toute la troupe caquète comme une chorale de volailles déchaînées, l’humour devient le fil conducteur.

« Premier Acte » ne se prive pas pour passer en revue tous les clichés de la maison hantée : le vieux Comte Chauve aux allures de vampire, la pauvre Faucheuse Grégory retrouvée assassinée, le Docteur K. Tapulte et son serpent à sonnette sur l’épaule… chaque rencontre que ce soit prête plus à sourire qu'autre chose. Le registre policier est également parodié par un duo de détectives savoureux : Cole et Jessica, dont les prénoms rappellent les héros des « Feux de l’amour ».   Côté son, la musique renoue avec les instruments à vent du compositeur historique Camille Saint-Saëns qui illustraient déjà « Charlie et la chocolaterie ». Plus feutré, « Crimes et Ricanements » est représenté pour la première fois à la salle François Pons de Verneuil.

 

« Ali Baba » entraîne la troupe « Deuxième Acte » dans une ambiance plus féérique, avec tout ce que cela importe: beauté, originalité et poésie. Les sept acteurs donnent vie à un monde fantastique régi par les bonnes idées. La scénographique propose un innovant système de paravents pouvant s’ouvrir pour dessiner une forêt, ou se referme pour devenir des tantes orientales. « Ali Baba » sort le 12 juin à Béjart. Mais aucune place n’est mise en vente car le spectacle est proposé aux enfants de l’école Jean Jaurès. Il faut attendre une semaine pour que le grand public puisse voir la pièce, dans le cadre du festival de théâtre du Collège Emile Zola.

 

« Foulard, sois cap de dire non ! », qui marque le lancement de la troupe « Entracte », va connaître un destin atypique. La pièce, d’une durée de 30 minutes, a comme vocation d’être représentée dans les écoles ou les centres de loisirs en introduction d’une séance de prévention menée par des spécialistes. Aussi faut-il préalablement la présenter aux instances susceptibles d’organiser des représentations, ainsi qu’à la presse pour lui conférer une notoriété et une crédibilité. 

 

Une première représentation d’ordre « institutionnelle », et uniquement sur invitation, a lieu le 20 octobre 2007 à la salle Pons. La presse, locale essentiellement, est là pour couvrir l’événement. Présente elle aussi dans la salle, Françoise Cochet, Présidente de l’Association des Parents d’Enfants Accidentés par Strangulation (APEAS), valide la pièce et lui apporte son soutien. Les associations de parents d’élèves ont également fait le déplacement. A la sortie, bouleversés, par la force du message, les spectateurs débattent longuement. 

 

Pourtant, le succès ne suit pas immédiatement. Malgré l’écho favorable, aucune représentation n’est programmée à l’horizon. Certaines instances susceptibles d’organiser une représentation dans leur établissement ou leur centre de loisirs craignent que la pièce n’encourage la pratique du « jeu du foulard » au lieu de la dissuader. Paradoxalement, c’est le silence qui est mis en scène tout au long de la pièce jusqu’à l’affiche qui montre le personnage d’Amaury avec un doigt sur la bouche. La troupe « Entracte » en est convaincue : parler des « jeux » dangereux n’incitera pas à les pratiquer, bien au contraire. Malgré tout, message n’est pas entendu.

Mais un événement inattendu se produit en avril 2008 : dans le cadre de son émission jeunesse KD2A, France 2 prépare un documentaire sur le « jeu du foulard », et souhaite à cette occasion filmer la pièce. « Entracte » organise alors une représentation exceptionnelle à l’Espace Maurice Béjart, à laquelle se joignent un certain nombre d’autres médias : France 3, Okapi, Yvelines Première, Le Courrier des Yvelines… La séance de prévention qui suit est animée par l’APEAS en la personne de Françoise Cochet. 

Au total, ce ne sont pas moins de dix minutes d’extraits qui seront diffusés dans KD2A en septembre 2008. France 3 consacre quand à elle un sujet dans son JT la veille d’une première « vraie » représentation dans un collège de Villiers-le-Bel. Cette fois-ci, la machine est enclenchée ! Au total, les acteurs de « Foulard » assurent 14 représentations entre 2007 et 2011 aux quatre coins de l’Île de France, et parfois en Province, chaque fois avec le même plaisir et la même crédibilité. Leur jeu s’étoffe et devient de plus en plus convainquant au fur et à mesure des représentations.

A partir de 2008, l’évolution et le rayonnement d’Andro s’accélèrent. Si « Foulard » y est pour beaucoup, d’autres projets font accroître le nombre d’adhérents : en janvier, l’association décide d’ouvrir en marge des troupes une « école » de théâtre destinée à donner des cours. Baptisée « La Compagnie des Planches » pour bien opérer la distinction avec les troupes, l’école propose des modules trimestriels à la carte pour s’initier en douceur au théâtre une heure par semaine. Ils ne le savent pas encore, mais plusieurs élèves intégreront ensuite les troupes comme acteurs. C’est là tout l’intérêt de la « Compagnie des Planches » : former les nouvelles générations et les futurs acteurs.

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Cours de théâtre

Newsletter

Soyez les premiers informés de l'actualité Andro !

Réseaux sociaux

Acteurs, spectateurs, supporters... Rejoignez le réseau Andro et faites vivre la communauté!

Flux Twitter