5ème saison : 2008/2009

A l’été 2008, l’association est en ébullition: dans quelques mois, Andro fêtera ses cinq ans d’existence.  Cinq ans de souvenirs, d’émotions, de passion et de plaisir partagé. L’objectif : proposer un « spectacle anniversaire » pour petits et grands, réunissant les différents ingrédients qui ont fait le succès des années passées. Il faut donc trouver un thème médian. Ce sera « Arsène Lupin », le gentleman cambrioleur apprécié de toutes les générations, et qui permet d’allier différents genres. Le projet demandant beaucoup d’énergie et d’investissement, la troupe « Deuxième Acte » est provisoirement mise en stand by, les acteurs rejoignant la distribution de Lupin. C’est donc sous la bannière de la troupe « Premier Acte » que le spectacle est mis en chantier.

 

Une véritable révolution s’enclenche à partir de septembre. Alors qu’elle ne ciblait jusqu’ici que les enfants et les jeunes adolescents, l’association se lance un nouveau pari : proposer l’activité théâtrale… aux adultes ! C’est la naissance d’une quatrième troupe, baptisée non sans humour « Dernier Acte », et dont la direction échoue à Maxime Bizot. L’annonce est rapidement relayée dans la presse locale, puis par une campagne d’affichage et de tracts. Le nombre de créneaux occupés par l’association augmentant de facto, la ville de Vernouillet met à sa disposition la Maison des Buissons le mardi soir. Mais la révolution que porte « Dernier Acte » est double : le texte choisi, « Chat en poche » de Feydeau, est le premier dans l’histoire de l’asso à être issu du répertoire moderne. Il ne s’agit pas d’une adaptation ou d’une création, mais bel et bien d’un vaudeville signé par le dramaturge le plus joué en France après Molière.

 

Ca y est, c’est fait ! La petite troupe pour enfants est devenue multi-générationnelle. S’ensuit une nouvelle innovation : l’organisation d’un séminaire en Normandie, entre les différentes troupes. C’est donc du 6 au 8 février 2009 que l’ensemble des acteurs, petits et grands, se retrouvent au gîte de Barneville-sur-Seine pour un week-end de rencontres, de festivités et bien sûr de répétitions ! 

Le principe est simple : entre deux repas, deux balades ou deux parties de cartes, les jeunes assistent à une répétition des adultes, et vice-versa. « Arsène Lupin » et « Chat en poche » se côtoient donc à tour de rôle, profitant des conseils et des suggestions de chacun. Point d’orgue du séminaire : la veillée du samedi soir où les volontaires présentent des sketchs ou des improvisations de leur cru !

La solidarité continue: le 14 mars 2009, jeunes et adultes donnent corps et voix aux textes de l'atelier d'écriture de Verneuil lors d'un cabaret littéraire très applaudi à la Bibliothèque. L’événement est illustré d’un très beau propos sur le carton d’invitation édité par la Ville: « Tous en chœur, nous irons au cœur des mots, de leur douceur et de leur puissance, et nous tenterons de vous enchanter par la lecture de textes écrits en atelier d’écriture ».

« Foulard » continue sur sa lancée et s’offre un nouveau Béjart le 7 avril, avec une distribution régénérée. Certains acteurs ayant souhaité arrêté pour se consacrer pleinement à leur scolarité, de nouveaux talents font leur entrée et offrent une seconde jeunesse à la pièce de prévention. Autre cure de jouvence : la vidéo utilisée comme scénographie dans la mise en scène est entièrement refaite numériquement. Elle intègre désormais des images de synthèse et des animations. La bande-son connait elle aussi un lifting ; les voix-off sont réenregistrées, le clip remastérisé, et des thèmes musicaux inédits font leur apparition. Quelques jours avant la représentation, l’auteur, Ghislaine Bizot, est interviewée sur la radio Cristal FM.

« Arsène Lupin et le Secret de l’Aiguille Creuse » est annoncé pour le 12 juin à Béjart. Cadeau d'anniversaire : la représentation sera totalement gratuite ! Aucun billet n’est donc mis en vente, puisque les spectateurs peuvent entrer gratuitement le jour J. Un pari audacieux mais qui s’avère gagnant : le soir du gala, la salle est pleine. Andro ne pouvait espérer plus beau cadeau pour son anniversaire !  La mise en scène d’« Arsène Lupin »  renoue avec le style épique, historique et policier du « Samouraï Maudit ». Elle  réunit douze acteurs sur scène et utilise pas moins de cinq décors, dont un nouveau dispositif de panneaux en contre-plaqué. Le spectacle bénéficie d’une bande-son particulièrement travaillée ; la plupart des scènes sont soulignées par un tapis musical, quand les entractes abordent une musique symphonique contemporaine. 

Quelques instants après le noir final, les acteurs reviennent saluer sur une version disco de la chanson « Joyeux anniversaire », reprise en chœur par le public. Surprise, surprise, les parents des acteurs montent sur scène pour prendre le micro et féliciter l’équipe artistique. Bouquets de fleurs et chocolats sont de la partie !

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Newsletter

Soyez les premiers informés de l'actualité Andro !

Réseaux sociaux

Acteurs, spectateurs, supporters... Rejoignez le réseau Andro et faites vivre la communauté!

Flux Twitter